Hommage à Julie Sarperi & peur de la maladie


Ce premier matin de 2018, je me suis réveillée en apprenant le décès de Julie Sarperi, du blog Carnets de Traverse.

Voilà au moins 5 ans que je connais ce blog Voyage.

Julie et Renaud ont fait partie de ces personnes qui m'ont donné cette envie de voyager, à moi, mais aussi à celui qui a partagé ma vie pendant 3 ans. Au moins 5 ans que je me laisse bercée par leurs photographies toutes plus belles les unes que les autres. Au moins 5 ans qu'ils me transmettent cette envie de tout explorer.

Je crois que c'est la première fois que je vois quelqu'un de la blogosphère partir. J'ai l'impression d'avoir perdu quelqu'un que je connaissais. J'ai même pleuré. Puis j'ai pris mes billets d'avion pour partir à Amsterdam, comme un besoin urgent de ne plus remettre à plus tard.

Parce que son décès a réveillé des choses en moi, et notamment cette peur de la maladie, qui emporte si vite et si injustement certain(e)s. Et peut-être moi demain, dans quelques mois, dans quelques années ?

Si Renaud souhaite transmettre à leur fille Louise la philosophie de Julie, je crois qu'il faut qu'il sache qu'il nous la transmet déjà à nous. "La vie est belle, n'en doute pas ; peu importe comment elle se joue de nous. ".

Si la maladie fait peur, je crois qu'elle me donne envie de réellement profiter de la vie et de l'instant, si précieux, souvent pris à défaut comme acquis. Je me laisse croire que finalement, qu'importe l'âge auquel la mort nous emporte, l'important n'est-il pas d'avoir simplement vécu autant que possible ? D'avoir accompli ce que nous souhaitions accomplir ? D'avoir été ce que nous voulions être ? 

Épictète disait qu'il ne faut pas désirer ce qui ne dépend pas de nous. Qu'il fallait accepter. Il semble de toutes façons que nous n'avons pas le choix, la maladie est ce qu'elle est, arrive qu'en elle arrive, que pouvons-nous y faire ? 

Là apparaît qu'il ne sert à rien d'en avoir peur. Même si c'est humain. 

Mais en attendant, tout ce que nous avons à faire est de vivre notre vie. 

Vivre. 

Merci pour tout, Julie.



2 commentaires :

  1. Un bel hommage à Julie qui a donné envie de voyager à beaucoup d'entre nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre commentaire, eh oui ça c'est sûr...

      Supprimer