Partir


Tu le sais peut-être, ou peut-être plus, ou peut-être tu ne l'as jamais su, mais je suis partie cet été en Angleterre pendant un peu plus d'un mois, pour être volontaire dans une auberge de jeunesse.

Je me rends compte que je n'ai pas tellement fait de bilan ici quant à cette expérience.

L'Angleterre n'était pas vraiment mon pays de premier choix mais c'est finalement là-bas que je suis partie, seule.

Ce voyage est tombée au bon moment dans ma vie, juste après ma rupture, que j'ai déjà évoqué ici.

Je ne suis pas partie très loin, ni dans un endroit totalement dépaysant.

N'empêche que ce fut très enrichissant.

Partir, loin de mon quotidien.

Grandir, avec pour seule repère soi-même.

Je ne sais pas ce qu'aurait été ces 5 semaines si je n'étais pas en train de vivre cette séparation. C'est quelque part la séparation qui a rendu ce voyage d'autant plus intéressant.

Prendre du recul, réfléchir et se concentrer sur soi.

Se redécouvrir. Apprendre.

Rencontrer des gens. Se dire qu'aucune des personnes n'ont été mis sur mon chemin au hasard.

Parler une autre langue, découvrir d'autres cultures, merci CouchSurfing. J'ai dormi sur un bateau avec une famille extraordinaire qui y vit toute l'année, je suis restée quelques jours dans une autre auberge de jeunesse à Brighton où j'ai rencontré une indonésienne, une mexicaine, des espagnols, un français. Brighton, une ville où j'ai respiré l'ouverture d'esprit. Une ville où je me suis réveillée avec un sentiment de liberté le plus total et une excitation immense à l'idée de pouvoir explorer des ruelles inconnues. Une ville qui m'a donné un avant-goût d'une expérience à l'étranger dans un total multiculturalisme.

Une aventure qui ne m'a donné que plus envie de partir de nouveau. Qui m'a montré que j'étais capable de me débrouiller seule. Qui m'a donné confiance en moi. Qui m'a donné de la force, de la gratitude, de la joie de vivre.

J'ai peur aujourd'hui que cet état d'esprit incroyable que j'ai atteint là-bas en si peu de temps s'échappe dans le quotidien.

Aujourd'hui je suis dans mon appartement et j'appréhende ce retour à la vie normale. J'ai peur de retrouver la routine. Des journées qui se ressemblent. De perdre de nouveau le contrôle. De me sentir dépassée. De me perdre alors même que j'ai la sensation de m'être tout juste trouvée, véritablement.

Partir a éclairé tant de choses en moi. Partir m'a changé, même si c'était court, je n'imagine même pas la sensation qu'ont les personnes qui partent en immersion pendant des mois. Mais j'aimerais bien la connaître cette sensation, certainement l'année prochaine.

J'ai la sensation de savoir qui je suis, de savoir où je vais, et en même temps une excitation à l'idée que la vie me réserve tant d'autres rencontres et aventures dans l'inconnu.



2 commentaires :

  1. Cet article donne envie de partir, seule. Ça doit être une expérience tellement enrichissante... J'adore lire les récits / regarder les vidéos de voyage des gens qui partent seuls (surtout ceux de Leatitia du corps la maison l'esprit), et pendant longtemps je les regardais avec envie, mais avec cette impression que cette liberté n'étais pas faite pour moi, qu'elle m'était inaccessible.
    Puis cette année, comme toi, j'ai vécu une rupture amoureuse (ma première rupture, d’avec mon premier amour), qui été très difficile mais qui m'a chamboulée... Dans le bon sens. Cette relation et cette rupture m'ont fait comprendre que putain, moi aussi je peux avoir aussi de partir, moi aussi j'en suis capable, c'est à ma portée aussi ! Je suis à la fac et seulement en L2 donc ça va être compliqué pour moi de prendre une année de césure pour voyager, mais j'ai pour projet de partir en Erasmus pour ma L3 ou en Master. Ca sera déjà une première expérience et j'ai hâte que ce projet devienne plus concret !
    Ton apréhension du retour à la vie normale est tout à fait compréhensible, mais dis toi aussi que l'autre aspect de la vie qui rend magnifique, c'est cette capacité qu'on peut s'offrir à trouver de l'aventure et la magie dans le quotidien ! La découverte et l'inconnu peuvent surgir à tous les coins de rue
    Dans tous les cas tu peux être fière de ce que tu as accompli, et de ce que tu projettes déja ;)
    J.
    https://danslesnuagesleblog.wordpress.com/
    PS : j'ai beaucoup apprécié la musique qui accompagne ce post !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que cet article participe à te donner une certaine impulsion pour partir !
      C'est sûr que ce voyage m'a été d'autant plus enrichissant compte tenu du contexte dans lequel j'étais, me retrouver seule m'a permis vraiment de prendre confiance en moi et de devenir vraiment actrice de ma vie si je peux dire ça comme ça aha.
      J'espère que tu parviendras à partir en Erasmus, ça doit être une expérience incroyable !!
      En attendant, il y a plein de possibilités pour partir à l'étranger. Faire un stage, être bénévole (dans des organisations comme Oxfam etc), partir avec Workaway (site qui propose de travailler en échange d'être nourrie/logée, dans des auberges de jeunesses, des familles, des fermes...), faire un service volontaire européen / service civique...
      Tu as sans doute raison, même dans ma petite vie étudiante pleins de surprises et de rencontres m'attendent peut-être ! Et c'est aussi à moi de faire en sortes que mon quotidien ne soit pas ennuyant et monotone :)
      Merci bcp pour ton commentaire, comme toujours tes petits mots me font très plaisir

      des bisous

      Supprimer